David Johnson

L’élevage de David Johnson, Penrose House, Redcross Village, comté de Wicklow, membre du programme de bien-être du cheptel allaitant:

Situé dans les « Jardins de l’Irlande » la ferme de David Johnson obtient des résultats optimums grâce à un système d’élevage intégré très efficace.

Emplacement:

Cette ferme de 112 hectares de pâturages (dont 24 hectares en location) se situe à proximité du village pittoresque de Redcross, dans le comté de Wicklow.

Méthode de fonctionnement :

Le troupeau de David se compose de 100 vaches allaitantes, en majorité croisées avec des charolaises ou limousines, qui sont accouplées à deux taureaux charolais et à un troisième limousin, utilisé pour assurer une plus grande facilité de vêlage pour les génisses de remplacement. Certaines vaches sont également fécondées par insémination artificielle.   Plus de la moitié du bétail abattu sont classé U et plus.  Les veaux mâles qui naissent à l’automne sont finis à 20-22 mois alors que les génisses nées à l’automne qui ne sont pas gardées en remplacement sont finies à 19 mois. Pour les veaux mâles nés au printemps, ils sont  castrés et finis à 24 mois, tandis que les veaux femelles nés au printemps qui ne sont pas gardés en remplacement sont finis à 15 à 16 mois. 

Politique d’élevage:

Sur les 100 vaches, 70 vêlent au printemps et les autres à l’automne.  Tous les veaux sont vaccinés contre la pneumonie et les diarrhées.  Après que le troupeau a atteint sa taille actuelle, David a décidé de ne plus s’approvisionner à l’extérieur et toutes les génisses de remplacement proviennent à présent exclusivement de la ferme.   David remplace en moyenne 15 à 20% de son troupeau avec des génisses de remplacement chaque année.  Pendant l’hiver, généralement entre mi-octobre et mi-février, le bétail est rentré dans des étables avec une zone d’alimentation en caillebotis et une zone de repos aménagée au sol avec de la paille et des copeaux de bois.

Stratégie:

David a mis en place un système d’élevage intégré afin d’avoir un contrôle totale sur la qualité finale du produit. C’est un système plus viable également d’un point de vue économique puisqu’il supprime les étapes intermédiaires.  Il élève déjà ses propres remplacements car il vend son bétail aux abattoirs.  A l’exception d’une petite quantité de grain donnée pendant les 60 à 90 derniers jours, le bétail est nourri principalement d’herbe, d’ensilage de et de foin.  David participe au Programme de bien-être du cheptel allaitant, au Programme d’assurance qualité de Bord Bia et au Programme de protection de l’environnement rural. Il est également membre du programme d’élevage de bétail du transformateur de viande local et du groupe de discussion du cheptel de Tinahely.  En 2006, il a gagné le Concours de la plus belle carcasse organisé par l’abattoir locale et auparavant, en 2004, il a été sélectionné Fermier du Mois au sein de la gamme « Greenfields » distribuée par l’enseigne de GMS  hollandaise Albert Heijn’s.

twitter logo youtube logo facebook logo